Accueil   Les prépas   Les Instituts   Le forum   Contact 
Ma-prepas-concours



Les métiers 
 Kinésithérapeute
 Orthophoniste
 Manipulateur Radio
 Technicien de Labo. Medical
 Ergothérapeute
 Psychomotricien
 Pédicure Podologue
 Audioprothésiste
 Orthoptiste
 Infirmier
 Aide Soignant
 Auxiliaire de Puériculture
 Assistant de Service Social
 Educateur Spécialisé
 Educateur de Jeunes Enfants
 Moniteur Educateur
 Aide Médico Psychologique
 ATSEM
 Ambulancier
 Secrétaire Médicale

Ecoles préparatoires 
 Médical
 Paramédical
 Social
 Fonction publique

Annales concours 
 Kiné
 Atsem
 Manipulateur-radio
 Ergothérapeute
 Psychomotricien
 Pédicure Podologue
 Orthoptie
 Audioprothésiste
 Orthophonie
 Orthophonie : tests psy.
 Infirmier
 Aide Soignant
 Auxiliaire de puériculture
 Social: ASS ES EJE
 Assistant(e) de Service Social
 Educateur Spécialisé
 Educateur de Jeunes Enfants
 Moniteur Educateur
 Aide Médico-Psychologique
 Fonction publique

Espace clients 

Newsletter
Inscrivez votre email



pour recevoir notre newsletter








Concours Externe

d’Adjoint Administratif Territorial

Session 2005

Durée : 1h30 - Coefficient : 3

La ville et l’urbanisme

Les villes françaises ont connu dans les trente premières années de l'après-guerre une phase

d'expansion importante qui a, en moyenne, doublé leur population. La forme prise par cette

croissance a été celle de l'agglomération continue : les quartiers nouveaux, grands ensembles

et quartiers pavillonnaires, venaient se placer immédiatement à la limite des zones plus

anciennement urbanisées. Au cours de cette période, des opérations de rénovation urbaine

ont été engagées : des quartiers vétustes ont été démolis puis entièrement reconstruits

suivant le modèle fonctionnaliste.

Dans les villes françaises, un nouveau modèle spatial commence à se mettre en place, que

l'on pourrait appeler le modèle de la rocade. La croissance du trafic automobile a conduit à

renforcer les réseaux routiers de la plupart des villes par de nouvelles pénétrantes reliées

entre elles par une rocade périphérique. Initialement prévues pour dévier le trafic de transit,

ces rocades ont produit des effets cumulatifs qui tendent à modifier la répartition des fonctions

autrefois concentrées dans le centre des villes.

Dans un premier temps, les centres des villes ont assez bien résisté à la concurrence des

centres commerciaux périphériques. Les boutiques ont été rénovées et se sont spécialisées

dans des produits plus coûteux ; les municipalités ont construit des parcs de stationnement et

aménagé de jolies rues piétonnes, le public a clairement manifesté son attachement aux

centres traditionnels. Depuis la décentralisation, la concurrence s'est durcie. Les petites

communes situées le long des rocades ont vite compris qu'elles détenaient un moyen très

facile de majorer leurs recettes de taxe professionnelle. Beaucoup d'entre elles ont laissé se

bâtir des lotissements sommaires pour abriter ces activités. Les entrées de villes et les

paysages autour des rocades ont ainsi été défigurés par des conglomérats de commerces disparates aux publicités agressives.

De nombreux maires se plaignent d'une baisse d'activité commerciale dans les centres

traditionnels. La qualité de leur aménagement n'est pas en cause, mais ils tendent à se

« muséifier », leur fréquentation change, les activités de loisir et la flânerie y prenant plus de

place. Les activités tertiaires ont suivi dans un deuxième temps. Les immeubles neufs du

Crédit agricole ou de coopératives paysannes ont souvent joué le rôle de pionniers. Les

administrations et les services publics suivent, trouvant près de la rocade des emplacements

plus vastes, moins chers, où le stationnement est sans contrainte pour leurs employés

comme pour leurs visiteurs, dans la mesure, toutefois, où ces derniers disposent d'une

voiture.

Ces déplacements vers la proche périphérie renforcent l'attractivité de l'habitat périurbain, et

le mode de vie suburbain à l'anglo-saxonne est adopté par un nombre croissant d'habitants.

Quand on peut travailler et faire l'essentiel de ses courses sans pénétrer dans la ville, il est

plus tentant d'opter pour un pavillon dans un village proche.

La décennie 1990 apparaît ainsi comme celle de l'émergence d'une nouvelle manière de vivre

qui a pris une importance suffisante pour marquer une étape significative dans la longue

histoire des villes.

Jean-Paul Lacaze,

Dominos, Flammarion

QUESTIONS

QUESTIONS SUR LE TEXTE (12 points)

1- Comment les villes ont-elles fait face à l’expansion démographique de l’après-guerre ?

(1 point)

2- Expliquez les expressions suivantes : (4 points)

- « modèle de la rocade » (ligne 10)

- « trafic de transit » (ligne 12)

- « les centres traditionnels…tendent à se « muséifier » (lignes 26-28)

- « périurbain » (ligne 35)

3- En vous appuyant sur le texte, expliquez pourquoi des commerces disparates (différents)

se sont installés le long des rocades. (2 points)

4- Expliquez pourquoi, d’après l’auteur, un nombre croissant de personnes préfère habiter en

dehors des villes. (2 points)

5- Des rocades ont été construites pour « dévier le trafic de transit » des centres-villes. Selon

vous, comment restreindre davantage la circulation en ville ? (3 points)

EXERCICES (8 points)

1- Indiquez la nature et la fonction de la proposition subordonnée dans la phrase suivante :

(1 point)

« Les petites communes situées le long des rocades ont vite compris qu’elles détenaient un

moyen très facile de majorer leurs recettes de taxe professionnelle ». (lignes 20-22)

2- Donnez la fonction des mots ou groupes de mots suivants : (2 points)

- « les villes françaises » (ligne 1)

- « engagées » (ligne 6)

- « que » (ligne 9)

- « à la concurrence » (ligne 16)

3- a) Donnez un antonyme au mot : « sommaires » (ligne 23) (1 point)

b) Donnez un synonyme pour chacun des mots suivants : (1 point)

« croissance » (ligne 3)

« rénovation » (ligne 5)

4- Mettez la phrase suivante à la forme passive : (1 point)

« Ces déplacements vers la proche périphérie renforcent l’attractivité de l’habitat périurbain ».

(ligne 35)

5- Dans le texte ci-dessous, certains mots sont mal orthographiés. Réécrivez sans erreur ces

mots sur votre copie dans l’ordre du texte. (2 points)

« Le sentiment de l’insécurité qui est au choeur des débats sur la monté de la violence,

repose rarement sur l’expériense direct de la violence."

Concours adjoint administratif - Concours fonction publique - Concours administration territoriale - adjoint administratif - Annales Concours adjoint administratif - Annales corrigées concours adjoint territorial- Fonction publique - QCM Français concours fonction publique - Culture générale concours fonction publique - Concours catégorie C fonction publique - Annales Sujets concours fonction publique - Concours externe fonction publique - administration publique - Annales concours administratif externe



 Accueil   Déclaration relative aux cookies   Toutes les prépas   Tous les métiers   Sondages   Contactez-nous 
Médical, Paramédical, Social, Fonction publique : Choisissez la prépa ou la formation qui fera votre succès ! Retour à l'accueil